Travailler sur tablette, c’est possible

On considère plus les tablettes comme terminaux de consommation et de divertissement que comme outils de travail et de production. Avec sa tablette, on lit le journal, on glande sur les réseaux sociaux, on surfe sur le net, on fait mumuse en gribouillant des trucs sur son écran tactile ou en appliquant 2/3 filtres à ses photos mais bon, ça reste limité. Du coup, la tablette c’est bien mais elle n’est pas prête de se substituer aux ordinateurs laptops ou desktops, comme l’annoncent certains. En outre, leur modèle basé sur les apps n’est pas forcement toujours la réponse la plus convaincante en terme de productivité.

Malgré tout, lorsqu’on voit le nombre de bloggers publiants leurs conseils pour blogger à partir d’un smartphone ou d’une tablette, on se dit que ça doit être possible, sauf qu’en général, lorsqu’on lit l’article jusqu’au bout, on comprend que c’est possible en solution d’appoint mais pas nécessairement le plus pratique; disons que ça rentabilise le temps passé dans le RER, le tram ou whatever. En effet, on écrit son article tranquille, on veut l’illustrer, mais zut, la photo qu’on vient de trouver sur le web est trop grande. Il faut la recadrer et diminuer sa taille, et puis pourquoi ne pas le compresser un petit coup pour optimiser au mieux le temps de chargement de votre blog ? Alors ça sur un ordinateur c’est facile, sur tablette, je sais pas. J’imagine bien que y’aura toujours un hurluberlu pour me rétorquer que tel appli fait ça et que telle autre permet de compresser une image, enfin c’est pas des plus pratique, d’autant plus que sur tablette, on ne peut ouvrir qu’une app à la fois – oui il y a le multitâche mais ça reste théorique puisque de nombreuses applis arrêtent de fonctionner dès lors qu’elles sont en arrière plan.

Maintenant que je vous ai fait part de mes griefs contre les tablettes, voyons ce que l’on peut réellement faire dessus. On peut y brancher un clavier ! Alors là, rien que ça, c’est déjà un vrai gain de productivité. Je veux dire qu’un clavier tactile d’iPad c’est très bien pour aller taper kikoolol sur Facebook et amplement suffisant pour les 140 caractères de Twitter, mais prendre des notes à une conférence ou à un cours, c’est autre chose.

Après avoir fait joujou à la maison avec mon clavier sur l’iPad, je me suis fait la réflexion qu’il n’y avait qu’un test grandeur nature pour vérifier si la solution s’avèrait adéquate – on a en effet vite fait de se dire content de quelque chose en la testant deux minutes, alors que ladite solution s’avère finalement pas pratique voire franchement irritante en situation réelle et de manière prolongée. Une journée de cours à la fac, c’est donc largement suffisant pour se rendre compte de ce qui va et de ce qui est vite casse c*******.

Donc l’iPad (et surement les autres tablettes) se métamorphosent en super outil de prise de notes dès lors qu’on leur adjoint leur appendice non tactile et un bon outil de prise de notes (il y bien sur les suite en ligne, mais on leur préfère une apps qui sera aussi disponible hors connexion.

Et là, miracle, on sent que la tablette est vraiment à l’aise dans la prise de notes. La clavier sans fil fait disparaitre le clavier tactile, on gagne donc en espace utile sur l’écran. Et puis il y a certains défauts de la tablette qui s’avèrent finalement plutôt des qualités selon moi, notamment le fait de ne pouvoir afficher qu’une chose à la fois sur l’écran, on reste concentré sur ce que l’on fait, contrairement à l’ordinateur ou, navigateur ouvert à côté, on fait 10 choses à la fois pour finir par tout mal faire.

Malgré cette restriction d’une seule tache à l’écran, une recherche complémentaire sur le web est à portée de doigt, un copier coller du lien et on s’y reporte plus tard. La tablette permet aussi de répondre sans problème aux activités bureautiques quotidiennes puisqu’avec le clavier, traiter ses mails est un vrai régal.

Enfin, le point qui cette fois fait que la tablette l’emporte sur le laptop dans la prise de notes et la bureautique simple, j’ai nommé l’autonomie. Que de plaisir d’avoir encore de la batterie après une journée de 10 heures de cours. Pas de chargeur à transporter ni de stress pour trouver une prise, être le premier à s’y brancher ou, le cas échéant, trouver la bonne approche pour entamer les négociations énergétiques.

En conclusion, je continue à affirmer qu’une tablette n’est pas prête de se substituer à l’ordinateur. Je suis bien content d’avoir la puissance et le confort visuel de ce dernier pour du photoshop, du montage vidéo ou même de la programmation. Mais pour certaines activités, à savoir prise de notes et bureautique légère en mobilité, pour peu que l’on puisse y adjoindre un clavier, avec l’autonomie de ce type d’appareil, c’est un vrai régal !

Convaincus ? Pas convaincus ? Dites moi ce que vous en pensez !

Déjà 4 réponses, rejoignez la discussion !

  • Caro

    dit :

    Professionnellement, l’Ipad je ne m’en passe plus! Je l’utilise notamment en réunion car la prise de notes est plus rapide et efficace. J’ai testé Evernote Awesome Note et en ce moment je teste une nouvelle application de prise de notes pro  » Beesy ». Elle commence à se faire connaitre sur la toile donc je me suis dit pourquoi pas ?
    La prise en main nécessite un peu de temps mais maintenant je la maîtrise parfaitement et je ne vous cache pas que je suis positivement impressionnée. Prise de notes rapide et plus intelligente, suivi ToDo très complet, envoi de compte rendu facile et rapide avec possibilité de rajouter des screenshot
    Si cela intéresse des internautes voici le lien du site http://www.beesapps.fr/note-ipad-beesy/ ou taper beesy

    ++++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *