Snap, un scanner réseau pour iOS

Hello à tous ! J’ai un peu trahi mon rythme habituel de publication, toutes mes excuses… Je vais vous présenter aujourd’hui un scanner de réseau pour iPhone !

L’application s’appelle Snap et elle est bien entendu disponible sur l’apple store, pour le prix raisonnable de 1,59€.

Alors, comment ça marche ? Une fois connecté en wifi, il suffit de lancer l’application pour qu’elle scanne le réseau à la recherche d’hôtes. Je dois dire qu’elle fonctionne plutôt bien puisque certains de mes appareils qui ne répondent pas aux pings sont détectés quand même, un gage de sérieux donc pour une appli qui ne fait pas « gadget ».

scan de reseau avec snap

Une fois le scan terminé, vous aurez une liste des hôtes présents sur le réseau, avec les informations que l’apps a réussi à identifier.

liste des hotes du reseau

Enfin, il est possible de cliquer sur chacun des devices détectés afin d’avoir plus d’informations. Comble de la complétude pour une app pour smartphone, il est même possible de lancer un scan de ports, histoire de savoir ce qui est ouvert sur l’hôte visé. Un must have donc pour les experts en sécurité (et pour tout geek qui se respecte) souvent en déplacement et qui voyagent léger !

scan de port iphone

Déjà 2 réponses, rejoignez la discussion !

  • scout123

    dit :

    Je ne comprends pas comment les machines ne répondant pas aux pings sont détectables. Cela voudrait dire que la carte Wi-Fi de l’iPhone/iPad est réglée en mode écoute par défaut ?

    Concernant le scan de ports, il faut retenir que seuls les numéros de ports sont valables, étant donné que le service peut parfaitement être paramétré vers un autre port ;).

  • Buzut

    dit :

    Pour les numeros de ports tu as raison. Les numéros seuls sont valables, les noms de ports affichés sont simplement les services correspondant par convention. Libre a chacun ensuite de les configurer différemment.

    Les machines ne répondant pas au ping « icmp echo », l’apps peut faire un syn scan ou whatever pour détecter les machines, pourtant elles ne répondent pas aux pings « classiques ».