L’art de la landing page [avec des morceaux d’infographie dedans]

Mon post précédent parlait d’e-mailing. La logique veut (je suis un être de logique) que je poursuivre avec les landing pages. Une fois que votre superbe newsletter à convaincu son destinataire de cliquer pour se rendre sur votre site, ce serait cool qu’il y soit bien reçu! Alors comment qu’on fait ? Et d’abord c’est quoi une landing page ?

Yo man tu sais pas ce que c’est une landing page, t’es un vrai baltringue toi !
– Hein quoi, c’est moi le baltringue ?
– Non m’sieur, je disais euh… une landing page… euh

Une landing page, ou atterripage en français, est une page très ciblée, qui a pour unique but de faire accomplir une action à l’internaute. Voilà pour la définition :)

Que mettre dans sa landing page ?

Commençons par le commencement. Une landing page, on l’a dit, a pour unique but de faire accomplir une action à l’internaute. UNE action, pas 50 ! Alors avant toute chose, déterminez bien l’action à faire accomplir. A la rigueur, on peut en déterminer une secondaire. Par exemple, l’action principale est de générer une vente, à défaut de vendre, on peut générer un nouveau prospect : prendre les coordonnées, souscription à la newsletter, prélever un peu d’ADN et le numéro de sécu… Mieux vaut une petite action, que pas d’action du tout.

Ensuite, une fois qu’on a déterminé l’action qu’on voudrait faire accomplir à l’internaute, il faut réaliser un contenu cohérent :

  • Le sens et le sujet
    L’internaute arrive sur la landing page via différents liens. La première chose à faire est de s’assurer de la cohérence de cette page avec le contenu qui a dirigé l’internaute jusque là. Si l’internaute a cliqué sur une pub « si pas chèr missiou» et qu’il arrive sur une page où vous vendez des Aston Martin, il va se demander ce qu’il fout là, et forcement, il va passer son chemin.

  • Convaincre l’internaute
    C’est la partie la plus difficile. L’internaute a compris ce que vous offriez, il faut lui prouvez, le convaincre ou le persuader que vous êtes mieux que vos concurrents.

  • Le Call to Action
    L’internaute doit voir du premier coup d’œil le bouton qui va l’amener à accomplir son action. « Achetez maintenant », « demandez un devis »… Le bouton doit être obligatoirement au dessus de la ligne de flottaison (ne pas avoir besoin de scroller vers le bas pour le voir), il doit se distinguer visuellement du reste de la page pour ressortir et attirer l’attention, et doit donc être assez gros. Enfin, si vous envisagez d’avoir une action secondaire sur votre landing page, pensez à bien différencier les deux actions en matérialisant la hiérarchie entre l’action principale et la secondaire. Vous pouvez pour cela jouer sur la taille et la couleur des boutons etc.

atterripage parfaite

Le site ci-dessus est un modèle de landing page. Le CTA est visible au premier coup d’œil et les différents services que l’entreprise propose sont mis en avant de manière très claire.

Une landing page en 12 points

12 points pour ameliorer ses landing pages

Une petite traduction pour ceux qui ont du mal avec l’anglais :

  1. Une page par source
    Utilisez une unique page par source afin de maintenir la cohérence visuelle et de contenu entre la source et la landing page.

  2. Tester en permanence
    Faites des test A/B testing en testant plusieurs pages en parallèle, pour voir laquelle est la plus efficace. Une page peut toujours être améliorée, il faut donc tester continuellement.

  3. Donnez un titre cohérent
    Le titre de la landig page doit donner l’impression à l’internaute qu’il a cliqué au bon endroit. S’il arrive là via un lien « réalisation site web », confortez-le en plaçant un titre en cohérence.

  4. Contextualisez votre produit
    Sur le web, il est toujours plus difficile de se rendre compte d’un service ou d’un produit. Mettez votre produit en situation avec des photos ou si c’est un service, exposez des résultats concrets qui prouveront votre savoir faire.

  5. La vidéo augmente le taux de conversion
    Une vidéo bien réalisée peut faire augmenter votre taux de conversion de 80%. Pensez à en inclure une si possible.

  6. Créez un chemin visuel
    Le graphisme de votre page doit guider l’œil du visiteur. Utilisez des images, des flèches, des indices graphique…

  7. Données VS conversion
    Il faut parfois savoir choisir. Si vous êtes trop gourmand, vous risquez de ne rien avoir du tout. Les longs formulaires découragent les internautes. Mieux vaut rester soft, vous aurez tout le loisir de compléter votre base de donnée par la suite.

  8. Tout doux sur le contenu
    Ne submergez pas votre internaute de contenu. Trop de contenu décourage l’internaute qui ira voir ailleurs. Ouais, je sais, le contenu c’est bien pour le référencement, sauf que google n’achète pas vos produits. Cela ne vous empêche pas de mettre un lien « en savoir plus » pour ceux qui veulent.

  9. Facilitez le partage social
    Le titre se suffit à lui-même, mettez des widgets qui permettront à l’internaute de partager votre contenu sur les réseaux sociaux. Facilitez-leur la tâche, ils vous le rendront bien.

  10. Prenez facebook comme témoin
    Affichez ostensiblement les « preuves » sociales de votre sérieux. N’hésitez pas à faire apparaître des commentaires et flux sociaux. Ils renforceront votre indice de confiance.

  11. Un objectif par page
    C’est le point dont nous avons parlé plus tôt. Un objectif par page, avec au maximum un objectif secondaire, vous risquez sinon de voir votre internaute se faire la malle.

  12. Le marketing post conversion
    Une fois que l’internaute à effectué l’action qui va bien, engagez-le d’avantage en lui filant un cheval de Troyes sur son Pc en lui offrant quelque chose pour le fidéliser (un outil, une vidéo, des conseils sous forme d’e-book).

Le sens des couleurs

Voilà une petite infographie qui saura vous rappelez la signification des principales couleurs.

signification des couleurs
  • Jaune
    Optimiste, jeune et joyeuse, le jaune est une couleur dynamique. Souvent utilisé pour attirer l’attention. A marier avec le marron, le blanc, le noir ou le crème.

  • Rouge
    Le rouge est une couleur dynamique, elle attire l’attention et déchaine les passions. Elle est ambiguë car elle véhicule des sens contraires : amour, passion, chaleur et sex, mais aussi violence, colère, sang et luxure. C’est la couleur de la puissance, de la force et de la rapidité. Bon vous l’aurez compris, c’est la couleur du mec ;) Le rouge est sélectif, on le verra bien s’accorder au blanc ou au noir, quoiqu’on puisse également le rapprocher du marron.

  • Bleu
    Le bleu est une couleur consensuelle, liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité, elle apaise. C’est aussi la couleur de la confiance et de la santé. Le bleu sera très bien avec du blanc ou du beige, le marron toutefois pourra satisfaire certains bleus.

  • Vert
    Le vert est une couleur apaisante, rafraichissante et tonifiante. Elle est étroitement lié à la nature, dont elle est la couleur la plus constitutive. Le vert se conjugue sans restriction. A pondérer toutefois selon les nuances. Vous l’aurez compris, contentez vous d’ouvrir les yeux, ne laissez pas le mec avec la chemise à fleur s’occuper des nuances et tout ira bien !

  • Orange
    Elle est souvent associée à la créativité et à la création car elle est porteuse d’ouverture d’esprit. Elle est souvent utilisée pour attirer l’attention et appelle à l’action (comme le rouge). Associez l’orange au blanc ou à des teintes proches, comme le rouge et le jaune.

  • Rose
    Le rose est sans nul doute la couleur de la féminité. Elle est la plus délicate des couleurs. Comme l’orange nous rappelle le fruit vitalisant, le rose nous rappelle la délicatesse de la fleur. Elle est souvent utilisée pour les produits à destination des femmes et des filles. Le rose casse vite les yeux, à “couper” donc avec du blanc ou du bleu. Regardez les packagings de poupées pour vous inspirer. Non non, je suis sérieux là. Allez hop, Monsieur, tu vas dans google et tu tapes gentiment Barbie ok ?

  • Violet
    Le violet est une couleur apaisante. Selon ses nuances, elle peut caractériser le rêve, la spiritualité ou le dynamise, une ambiance électrique. Assez restrictive en terme de combinaison couleurs, ce sera du noir, du blanc ou du marron.

  • Noir
    Le noir est une couleur sobre. Elle est très liée au luxe et à l’élégance, à l’inverse, il peut aussi faire écho à la tristesse, à la mort et à l’austérité. A utiliser avec parcimonie donc. Il est bien de l’accompagner d’une couleur chaude ou pale.

  • En bonus, je vous laisse un lien vers deux supers outils avec lesquels vous allez devenir un ouf des couleurs ! Color Scheme Designer 3 et ColRD: Palette Creator

    Il y a encore beaucoup d’autres choses à dire sur le sujet, mais bon, voilà déjà l’essentiel Et pour le reste, les commentaires sont là pour ça !

    Il n'y a pas encore de commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *